H é r i t i e r s

J'ai un projet : devenir fou ! Dostoïevski.

 
 

« Héritiers » est une sorte de manège, une boîte à musique, une maison de poupées, peut-être un plateau de tournage qui finira par s’emballer et tout détruire sur son passage. Il s’agit d’un voyage à travers une vieille maison bourgeoise, ces grandes demeures que nous ne sommes plus capables d’entretenir. Trop immense, trop de travaux, véritable gouffre financier, isolée à la campagne et souvent sujet de discorde au sein des familles… L’idée est qu’après notre propre mort vient celle de nos traces et que tout cela survient sans prévenir. Finalement tout ce que l’on conserve pour soi deviendra un fardeau pour les autres. Cette question était déjà au coeur de ma dernière création, « Vertiges » :
Comment organiser le rite funéraire, comment accompagner les derniers moments d’un père musulman sans questionner la langue d’origine ?

Julie, comme Nadir, se retrouve face à son héritage, dans un monde en pleine mutation. Sa mère à la retraite sur le point de mourir, son frère Jimmy déconnecté de la réalité car il vit dans un film, la vieille tante Mireille qui réclame son dû, et son mari Franck à qui elle cache toute la vérité. Julie joue les contorsionnistes et glisse peu à peu vers une autre dimension. Enfin, l’Homme du lac est là. Il attend. Son spectre rôde autour de la famille, sans doute a-t-il la clé pour échapper à ce labyrinthe mental ? Sa barque est prête pour la traversée… Une fable drôle et sans concession sur le temps qui passe et l’érosion de ces bâtiments des certitudes définitives.

Le projet « Héritiers » n’est qu’un prolongement de « Vertiges », comme « Vertiges » et « Invisibles » et je n’aurais jamais pu écrire « Invisibles » sans avoir écrit « Une étoile pour Noël » … Tous mes textes s’inscrivent dans une filiation qui se construit au fur et à mesure des années comme si chaque création me préparait à la suivante, car au bout du compte, tout cela n’est qu’une histoire d’héritage… Je suis un enfant des ruines, je ne sais pas ce que ça veut dire une grande maison de famille qui se transmettrait de génération en génération, je ne sais pas ce que ça veut dire être attaché à une parcelle de terre…

Mon héritage est l’exil à travers l’imaginaire de mes parents. Ils ont fui un pays complètement détruit, un chaos qu’ils ont cherché à étouffer dans le silence qui n’a jamais porté son nom, que je n’ai jamais vécu et que l’on m’a jamais raconté ou trop tard… Les vieilles pierres me fascinent, les vestiges des temps anciens, toutes ces traces qui nous rattachent à l’histoire et me rappellent que le monde n’est pas qu’un champ de ruine. Cette nouvelle aventure théâtrale nous plonge dans un intérieur aux miroirs trompeurs, à la frontière de plusieurs mondes. Entre la vie et la mort, entre la fiction et la réalité. Un endroit singulier où l’on peut encore se réinventer à travers des personnages, être quelqu’un d’autre, laisser libre cours à sa mythomanie… Une introspection qui possède ses moments de lâcher-prise. Elle s’avère d’autant plus dangereuse quand elle se réalise en face d’un miroir. Faire un retour sur soi pour mieux se regarder, pour s’appréhender dans la distance qui nous sépare du reflet perçu.

« Héritiers » est un voyage à travers une grande maison bourgeoise au bord d’un lac, d’une forêt, au bord d’un monde, peut-être au bord d’un rêve ?

 
 

Texte et mise en scène Nasser Djemaï | Avec Anthony Audoux, Jimmy | Sophie Rodrigues, Julie | Coco Felgeirolles, Betty | Chantal Trichet, Mireille | David Migeot, Franck | Peter Bonke, le gardien | François Lequesne, L'Homme du lac 

Lumière Kevin Briard | Son Frédéric Minière | Vidéo Claire Royan | Scénographie Alice Duchange | Costumes Marie La Rocca | Maquillage / transformation Cécile Kretschmar | Régie générale et régie plateau Léllia Chimento | Décor (construction) atelier MC2: Grenoble  

Coproduction : Théâtre National de la Colline | MC2: Grenoble Le Volcan - Scène Nationale du Havre | Théâtre de la Croix Rousse - Lyon

Avec le soutien en résidence de la Scène Nationale de Châteauvallon et du CENTQUATRE - Paris. 

Visuel © Timothée Eisenegger - www.timographie360.fr

1ère prévue le 14 novembre 2019 - MC2:Grenoble 

Résidences de création
Du 26 août au 7 septembre 2019
Du 23 septembre au 5 octobre 2019
Du 21 octobre au 13 novembre 2019